En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Historique

Historique

Par admin03 lcsaintlouis, publié le samedi 29 août 2015 12:59 - Mis à jour le samedi 29 août 2015 13:27

 

Monseigneur Le Fer de la Motte fut nommé évêque de Nantes en 1914. Ancien supérieur des Cordeliers de Dinan, il devait, chez nous, consacrer une part importante de son activité à la création de nombreuses écoles primaires libres. Après l’armistice de 1918, il décida de créer dans la région de Saint-Nazaire un collège catholique pour assurer aux jeunes une solide formation intellectuelle et chrétienne. Au cours d’une visite pastorale sur la Côte, il remarqua, boulevard de l’Océan, un ancien casino, appelé « des Mille Colonnes », édifié en 1895, au-delà du jardin public. Il l’acheta en 1922.


 

Le 6 octobre 1924, le Supérieur du Collège Saint-Louis, l’Abbé Edouard Fleury, accueillait dans les locaux restaurés de l’ancien Casino des Mille Colonnes, les premiers élèves : quatre-vingt-six inscrits, répartis de la classe enfantine à la sixième.

Juillet 1931, nos premiers bacheliers nous quittaient, formant le premier groupe d’anciens élèves.

1934-1935 :  construction du bâtiment nommé actuellement bâtiment Atlantique.

 

 

Octobre 1945, nous nous installons dans notre nouveau local, l’hôtel des Edelweiss, du 127 avenue de Paris, à La Baule. Cet hôtel n’avait évidemment pas été fait pour être un collège, et surtout n’était pas en état d’en recevoir un, après plus de cinq ans de présences militaires diverses, allemande ou française. Mais cependant Saint-Louis, après trois ans d’interruption, du fait de la guerre, est bien décidé à renaître et à repartir d’un élan vigoureux. Détritus, débris, plâtras, tout est enlevé avec ardeur.

1953 — Retour à Saint-Nazaire, sous le supériorat du Chanoine Marcel Judic, qui remplace M. Boismain, nommé curé-prévôt de Guérande en 1952.

1957 — Construction, le long de la rue Lenôtre, d’un bâtiment à usage de classes, préau, salle de jeu et laboratoire. L’Abbé Buisson, économe, s’en occupe.


galerie interieure

1958 — Jubilé sacerdotal de MM. Judic, supérieur, Rivet, professeur de sciences physiques, Moyon, professeur de 4ème.

1962 — Conclusion d’un contrat simple engageant l’école et le ministère de l’Education nationale.

1964 — Accueil de jeunes filles en classe de mathématiques élémentaires. Construction d’une salle des sports. L’Abbé Etourneau, économe, en presse les travaux.

1965 — Annonce du transfert de la direction de l’école aux Frères de l’Instruction Chrétienne de Ploërmel pour le regroupement d’un établissement secondaire, d’un C.E.G. et de classes de transition. De cette opération résultent un élargissement des sections, une économie du corps professoral. Des transformations matérielles s’imposaient. Une série de quinze classes nouvelles fut réalisée, par construction ou aménagements.

1968 — Conclusion d’un contrat d’association avec le ministère de l’Education nationale.

1969 — Ouverture d’une annexe à Donges, pour les classes de sixième puis de cinquième.

1971 — Rénovation des laboratoires de sciences physiques et de sciences naturelles. Les effectifs dépassent neuf cent cinquante élèves. Soixante-trois professeurs prodiguent leur dévouement et leur compétence.

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe